Suisse: Festival Intersquat, 27.07 – 5.08 et jusqu’à la fin du capitalisme et de son monde

Détruire l’État plutôt que les maisons.

_Imagine toi qu’il y aie un festival ou :
– il n’y aie pas d’artiste, Backstage ou zone VIP
– tu ne viennes pas seulement pour consumer un événements mais ou tu
participes à la décision d’un espace autogéré
– ou il n’y aie pas de place pour le racisme, l’homophobie ou le
sexisme.

– ou tu peux participer sans devoir économiser plusieurs mois pour le
prix d’entrée
– il n’y aie pas de contrôle d’entrée ou de personnel de sécurité

Nous avons l’envie de créer un tel festival. Pour cela nous allons
occuper ensemble le 27.07.2012 un espace laissé à l’abandon par le
système et lui redonner vie. Ces jours doivent nous permettre de
briser avec le quotidien capitaliste, porté par la hiérarchie,
l’oppression et l’exploitation. Nous voulons vivre selon nos rêves en
dehors des logiques de dominations et du profit.
Ce festival se veut plus qu’un remplissage du temps libre par de la
consommation. En ces jours nous voulons ouvrir un espace ou nous
pouvons construire selon nos envies, le monde que nous voulons voir,
ou nous pouvons apprendre et expérimenter ce que ça veut dire devenir
actif et s’organiser sans État pour créer le festival et la vie dont
nous avons envie
_

Dans le mouvement squat comme dans beaucoup de mouvements de lutte,
existe une certaine solidarité : On bouge aider d’autres gens à ouvrir
une maison, à la tenir, à résister à une évacuation, on manifeste en
solidarité avec une maison en danger, on se cotise pour faire face à
la répression… En suisse en peut constater une forte différence
politique face aux squats suivant les villes et les cantons. Dans
certaines villes règnent une décision de tolérance zéro à été décidé
par les autorités en charge qui n’hésitent pas pour ce faire de
bafouer leur propres lois. Ailleurs on profite de la « situation
clémente » pour construire un mouvement le plus solide et fort
possible en vue de changement de vent. A d’autres endroit encore le
rapport de force amène 10’000 personnes dans la rue pour protester
contre les attaques de la part des autorités sur le centre culturel
autonome.
Chaque ville à un contexte, un rapport de force et une situation
différente mais ce qu’on peut dire c’est que partout existe la lutte
pour des espaces autonomes et autogérés en dehors du système
capitaliste autoritaire.On s’entraide donc, on se soutient. Néanmoins ces luttes restent la
plus part du temps confiné dans ses villes et espaces distinctes et on
peine créer un rapport de force qui s’étende entre les villes et les
régions et qui touche le mouvement squat dans son ensemble.Depuis quelques mois plusieurs personnes de plusieurs régions
différentes ont mis sur pied une expérience test qui irait dans ce
sens. De Lausanne à Zürich en passant par le tessin, Bern, Thun etc
plusieurs personnes se sont mis ensemble avec l’envie commune de
lancer un projet, une dynamique , une lutte commune interville,
interrégion, intersquat. L’idée étant d’occuper ensemble en tant que
mouvement intersquat, d’ouvrir un espace autonome qui ne serait pas
porté par une « scène locale » mais par plusieurs scènes locales se
retrouvant en un même endroit, dans un même espace, de créer un
endroit de convergence entre les luttes, un endroit ou lutter ensemble
et à travers cette lutte commune resserrer nos liens. S’unir pour être
plus fortE.

Un endroit, symboliquement fort, dans un espace adapté à été choisi.
Un programme à été plus ou moins informellement mis sur pied. Des
choses ont été planifiée, d’autre non laissé à la spontanéité des gens
et du moment. Des idées ont été rassemblée, certaines ont du être
abandonnée faute de temps, de gens et d’énergie, d’autres ont pu être
concrétisée. Petit à petit le « challenge » s’est concrétisé et à
présent le défi est prêt à être relevé.

A présent nous lançons notre appel à venir occuper avec nous. A se
rassembler et à faire ensemble ce que nous faisons tous et toutes dans
nos lieux respectif. Squatter, nous réapproprier l’espace pour y créer
un lieu hors de logiques de profit et de domination, pour créer et
vivre l’anarchie.

Pour ce faire nous invitons toutes les personnes intéressée à
participer, à se joindre. Le jour de l’ouverture sera le 27 juillet en
fin de journée. Par mesure de sécurité le lieu restera secret. Par
contre plusieurs lieux de rendez-vous dans plusieurs villes seront
rendu publique sous peu. Rendez-vous à un de ces endroits pour aller
ensuite en groupe dans la ville ou l’événement est prévu.

Nous n’avons pas désiré organiser un projet où inviter les gens à
venir consommer l’événement. Pour réaliser cette semaine de « festival
intersquat » nous comptons sur vous et sur l’autogestion.
Organisez-vous en groupe affinitaire en vue d’occuper un bâtiment et
de le tenir, d’y vivre, d’y organiser des activités. Nous avons
organisé un petit programme avec notamment divers groupes de musiques
et autres activités. Il y a encore beaucoup de place pour diverses
activités culturelles, ateliers ou workshop. Si vous avez des
activités à amener envoyez-nous un mail ou organisez les spontanément
sur place.

Quelques points techniques :

Le bâtiment est vaste et permet d’acceulir bon nombre de gens en son
sein. Il y aussi la possibilité de monter des tentes à côté du
bâtiment et également d’y poser des roulottes, caravanes ou autres
véhicules.

Le lieu restera secret jusqu’à son ouverture et sera donc indiqué dès
le 27 au soir sur indy, le reveil et squat.net Pour aider à
l’ouverture rendez-vous le vendredi soir dans un des différents lieux
de rendez-vous qui seront publié sous peu ou envoyer nous un mail.
L’ouverture du lieu sera un des moments « chaud » et plus on sera
nombreux_euses plus on aura de chance de parvenir à ouvrir un espace
autonome.

Pour venir organisez-vous en groupe affinitaires. Prenez le matériel
standard pour occuper un bâtiment, s’y barricader et le tenir. Outils,
nourriture, banderoles, planches, sono, génératrice, projecteurs,
brochures pour table de presse, etc. Tout ce qui nous permettra de
s’installer dans le bâtiment est utile.

Nous avons prévuE une semaine d’activités, du 27.07 au 05.08 mais
l’espace sera bien sûr tenu le plus longtemps possible.

Pour les gens de « l’étranger » il y moyen de venir les jours avant
déjà en suisse dans différents endroits. Pour cela envoyez-nous un
e-mail.

Pour plus d’infos :Intersquat_festival@riseup.net

Ce lieu deviendra ce que nous en ferons !

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

css.php